à Lightning Hopkins

 

 

 

 

 

 

Au-delà des immensités
Que sont tous mes pas de travers,
Malgré la vie de la cité
Au-delà de mes songes-vers,
Tout seul j’épouse
Lightning Blues !

Et sa voix grave réverbère
Tous les échos de l’esclavage,
Le noir de la peau, sa misère
Au long de nos siècles sans âge…
Et tout jalouse
Lightning Blues !

Maintenant musique qui ose
Et le cri et la mort du son,
Sa peau qui se métamorphose
A ma peau brune sans façon
Quand j’andalouse
Lightning Blues !

Je suis la guitare effondrée
Sous les doigts blessés des révoltes,
Le noir de la nuit empourpré
Quand le blanc en fait la récolte
Et que je blues
Lightning Blues !

Laissez-moi jouer sa musique,
Être l’écho de son errance
Et, piètre ou gueux, Lui fantastique,
Oublier mes incohérences
Quand, seul, j’épouse
Lightning Blues !

 

 

vous écoutez: Love me this morning de Lightning Hopkins

 

Poésie Mon Amour

 

 

Les textes présents sur ce site restent la propriété exclusive de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être copiés, même partiellement, ni faire l'objet de transaction à but mercantile, selon les lois de propriétés d'auteur en vigueur (articles L. 335.2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.)

© Copyright 2002 ~ 2006 Tous droits réservés par Alain Girard