Les regards de nos mains.
 

 


 



à: M.A.S




T’aimer ! Tout est ici malgré le soleil noir
De Barbara ! Malgré le songe de Ferrat,
La nuit et le brouillard qu’en ses mots il créa
Comme sur de hauts lieux ma vie pour laminoir !

T’aimer c’était hier comme sera demain
Plus une ombre à mon cœur, plus une pluie naissante
Et par tous les faubourgs, les routes et les sentes
Le froid nu du soleil, les regards de nos mains !

T’aimer ne devient pas , ni ne s’oublie jamais !
C’est mon regard mi-clos, mon pas désapprouvé
Lorsque à me souvenir, je t’ai tant retrouvée
Comme en bien d’autrefois je t’aimais, je t’aimais !

T’aimer frivole encore en mes paix intérieures
Autant que tu partis comme revins plus sombre !
Je suis celui de toi dont tu éveilles l’ombre
Et l’ombre qui naquit de mon âme inférieure !

T’aimer c’est l’ange bleu qui ne connait sa route,
Une infinie beauté jetée parmi la vie
Dont je médite encore auprès de mes envies
La petite douceur qui mit, en toi, le doute !

Et je t’aime et je t’aime et le silence pleut,
Le monde s’obscurcit, ma dérive est profonde !
Est-il en quelques lieux ton reflet à mon onde,
Un endroit de labour à labourer le bleu,

Le bleu de tous les cieux irradiants ton absence
Et le déluge enfin de nos corps enlacés ?
Est-il, en quelque endroit, l’endroit de ce passé
Comme passe ma vie suffoquant de tes sens ?




Alain Girard

Le 22 10 2009


Mis en musique et interprété par:
Jean-Marie Djibedjian

ici:     http://leschansonsdejmd.musicblog.fr/1207788/Le-regard-de-nos-mains/


Copyright. Tous droits réservés.

 

Les textes présents sur ce site restent la propriété exclusive de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être copiés, même partiellement, ni faire l'objet de transaction à but mercantile, selon les lois de propriétés d'auteur en vigueur (articles L. 335.2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.)

© Copyright 2002 ~ 2009 Tous droits réservés par Alain Girard

 

 

 


 

 

Poésie mon amour              Poésie Mon Amour 2