Marie


 

 




à Marie-Andrée S.

 

                                                      M eurtri de ne pouvoir t’aimer si follement
                                           A  ux secrets de ces jours où la nuit te dévoile
                                           R  avissante et blessée délicieusement
                                           I   l est, en mon amour, un coin de firmament
                                           E  mbelli, quelque part, où brille ton étoile !







 

vous écoutez:Suite Espagnole Op.47 Cuba (Nocturne) de:
Isaac ALBENIZ




 

Les textes présents sur ce site restent la propriété exclusive de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être copiés, même partiellement, ni faire l'objet de transaction à but mercantile, selon les lois de propriétés d'auteur en vigueur (articles L. 335.2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.)

© Copyright 2002 ~ 2007 Tous droits réservés par Alain Girard

 


 


 

 
                                   Poésie mon amour              Poésie Mon Amour 2