En mon coeur.


 






J’aime, j’aime cet or au ciel grimé de rose
Dont le soleil arrose l’horizon tendrement
Et puis ce tremblement, en mon cœur, qui se pose
Quand chaque chose dort, paisible, au firmament !

J’aime… Oh cette nature élégie des silences
Quand dans les branches dansent des raies de soleil
Et puis, comme une veille, en mon cœur, qui s’élance,
Ce parfum qui encense ainsi qu’on s’émerveille !

Et le retour, au loin, de quelques pas qui sonnent
Sur la route où personne empreinte ce chemin
Et puis ce lendemain, en mon cœur, qui se nomme
Au gré du songe comme au secret d’une main !

J’aime, j’aime le ciel évadé des nuages
En ces bleus de bocage où la nature frémit
Et puis cette ombre amie, en mon cœur, ce voyage
De ces mots sur la page que mon âme a mis !




 

vous écoutez: Prélude Op.3 n°1 de: John W. DUARTE

 

Poésie Mon Amour