La Toile Aux Mots


Le tendre de la vie

 



Cuffaro Claudie


http://scrap1anonyme.artblog.fr/




 

Le tendre de la vie.


Le couteau sur le bras, il regardait sa main !
Les choses n’étaient plus d’aujourd’hui pour demain !
Le second souffle n’est qu’un présage du temps
Il ne respirait plus…. Il pensait… C’est autant !

Il ferma la poubelle où le monde s’égraine
Avec autant d’amour que l’amour crée la haine !
Un ruisseau d’autrefois chantait dans sa maison
Comme à n’être plus rien il vécut en prison !

Pour Une Poésie dont s’inventait son âme
Il aima le baiser sur le corps d’une femme
Et parmi des chemins qui n’ouvrent pas les yeux
L’ombre, de son corps nu, s’élevait jusqu’à Dieu !

Ce n’était pas un soir, ce n’était pas un jour
Ni le beau ni le laid qu’on écrit par amour,
C’était juste son bras posé sous le couteau
Comme on dit : « Au revoir » comme on dit : «  à bientôt ! »

Il parla… Puis se tut, puis regarda le monde
En ses tendres beautés comme beautés immondes !
Personne ne songeait qu’il partait en silence
Avec sa Poésie sous le bras et l’offense

Exhibée d’un peut-être : « il est encor un Mot
Que tu n’as pas écrit depuis tes propres maux ! »
Il est peut-être bien une main malheureuse
Et l’endroit de sa vie comme une vie douteuse !

La force lui manqua ! Les Êtres sont souvent
Balbutiés par tout Être et chahutés au vent !
Il n’était plus, en lui, qu’éteindre la lumière
Et ce ne fut semblant et ni même éphémère !

Il regarda sa main, le couteau, le sang rouge !
Était-ce l’aube encore où plus la vie ne bouge ?

Le Poète entrevoit, dans les cieux, parsemé
Le tendre de la vie que vous n’avez aimée !



Copyright.
Tous Droits Réservés.

Dépôt SACEM



 

 
 

Les textes présents sur ce site restent la propriété exclusive de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être copiés, même partiellement, ni faire l'objet de transaction à but mercantile, selon les lois de propriétés d'auteur en vigueur (articles L. 335.2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.)

© Copyright 2002 ~ 2012 Tous droits réservés par Alain Girard

 


 


 

 

Poésie mon amour